03 88 35 70 36

Le retour de la carte de vœux manuscrite ?


Sondage OpinionWay pour UNICEF 

Paris, le 6 janvier 2019 – Depuis 4 ans, les Français délaissent de plus en plus les sms pour envoyer leurs vœux via les réseaux sociaux. Pour autant, ils regrettent le temps des vœux manuscrits et sont 92 % à déclarer que la tradition des cartes de vœux se perd. UNICEF, qui vend chaque année 5 millions de cartes en France au profit des enfants du monde, les a sondés pour en savoir plus sur leurs habitudes et leurs envies.   

Les Français sont 78 % à déclarer apprécier recevoir une carte manuscrite. C’est devenu si rare, selon eux à l’heure d’internet et des messageries. La majorité à l’affirmer sont des femmes (80 %). 65 % des sondés apprécient aussi d’en envoyer.   

Près de 60 % d’entre eux envisagent d’envoyer personnellement une carte de vœux cette année. Même les 18-24 ans, souvent plus « digital addict », sont 42 % à en avoir envie, sans égaler les 50 ans et plus ainsi que les CSP+, largement favorables à cette idée (60 % d’entre eux). 

En effet, pour 82 % des Français, envoyer une carte manuscrite, c’est envoyer un peu de soi.   

Plus généreux encore, plus de 60 % d’entre eux (65 %) aimeraient donner du sens à ces vœux et que les cartes de vœux solidaires se généralisent.   

« Nous sommes ravis que les Français retrouvent le goût d’écrire et d’envoyer des cartes de vœux à l’heure du tout digital. Offrir une carte manuscrite c’est donner un peu de soi ; offrir une carte UNICEF, c’est donner du sens à son geste. Pour chaque paquet de 10 cartes vendues 14 €, 5,60 € servent à acheter du matériel médical et scolaire pour les enfants du monde. Nous vendons 5 millions par an en France et comptons sur l’engouement des Français pour aller encore plus loin », déclare Sébastien Lyon, irecteur général France d’UNICEF France.

https://www.unicef.fr/article/le-retour-de-la-carte-de-voeux-manuscrite

Recommended Posts